Enquête : Les Français rêvent de déménager dans un cadre de vie idéal quitte à sacrifier une partie de leur salaire

Enquête : Les Français rêvent de déménager dans un cadre de vie idéal quitte à sacrifier une partie de leur salaire

Enquête : Les Français rêvent de déménager dans un cadre de vie idéal quitte à sacrifier une partie de leur salaire

Tout pour obtenir un meilleur cadre vie ? Une enquête menée pour In'Li, Nexity et BPCE montre que les Français sont prêts à faire des sacrifices pour déménager et trouver LE logement idéal. Un tiers des Français sont prêts à perdre en salaire pour vivre dans un lieu qui leur plait.

La maison avec jardin fait toujours autant rêvée

Depuis 2020 et la crise covid, les aspirations des Français ont évolué. On remarque un certain regain pour la nature et la volonté de vivre dans un logement plus spacieux. La maison avec jardin, fait fureur. C’est ce que confirment les agents immobiliers

Une étude Harris Interactive en collaboration avec le réseau Stèphane Plaza Immobilier démontre que plus d'un Français sur dix a déménagé au cours des deux dernières années, ils sont même 2 sur 5 chez les 25-34 ans, et quasiment la moitié des Français envisagerait un changement de lieu de vie.

La crise sanitaire a incité les Français à se tourner davantage vers des maisons et des espaces extérieurs.

D'après l'étude, 73% de ceux qui ont déménagé ou l’envisage souhaitent une maison avec un extérieur (jardin, balcon ou une terrasse)

Les Français prêts à tous les sacrifices pour le Saint-Graal ?

Certains Français sont prêts à faire de nombreux sacrifices y compris sur leur salaire pour vivre au calme, près de la nature et dans un logement spacieux avec un extérieur. Pouvoir manger dehors, faire un barbecue, installer une piscine, semblent se rapprocher du rêve après ces 2 ans de pandémie.

Ne serait-ce pas un bon compromis ? Vivre avec moins mais dans un meilleur cadre de vie ? Un tiers des Français sont donc prêts à perdre en salaire pour déménager dans leur lieu de vie idéal. Le chiffre monte même à à 44% quand on interroge les franciliens. Le changement d'activité, est le premier des sacrifices dont les Français se disent prêts à faire (55% des répondants) parmi ceux qui veulent gagner en confort de vie et s'éloigner des métropoles.

Les autres sacrifices d’après l’étude :

  • Le fait de s'éloigner des commerces (48%)
  • S'éloigner des offres de transports en commun (47%),
  • S'éloigner de ces proches et de ces amis (45%)
  • Puis habiter dans un logement plus petit (33%).

L'attrait vers les villes moyennes

Dijon, Nîmes, Amiens, Aix-en-Provence, Orléans, Mulhouse, Tours : ces villes moyennes sont désormais de plus en plus prisées. C’est un fait, la crise sanitaire est venue bouleverser le quotidien des Français qui repensent désormais leur manière de vivre. Ils sont en quête de plus d’espace et se désintéressent des grandes villes, synonymes de logements chers et exigus.

Encore faut-il avoir également les moyens d’acquérir un bien dans ces villes moyennes où les prix restent relativement élevés en centre-ville. Selon l’étude menée par In'Li, Nexity et BPCE, que dévoile Bfm Business.

30% des Français interrogés indiquent qu’ils déménageront dans les 5 prochaines années. Et attention, 26% des sondés souhaitent rejoindre une petite ville voire un village en périphérie d'une grande ville. La montée du télétravail y est pour beaucoup.

Pas de confirmation, d’un exode urbain

Nuançons, il faut néanmoins plus de recul pour affirmer si cette tendance liée à l’exode urbain se confirmera dans l’avenir. À savoir, si nous ne sommes pas simplement dans un épisode conjoncturel accéléré par la pandémie. Nous avons vu que le 100% télétravail ne fonctionnait pas mais que le travail hybride oui ! Nous voyons également que les politiques des villes changent et que les projets urbains pour verdir les villes et les rendre plus agréables se multiplient.

De même, les métropoles ne manquent pas d’initiatives pour limiter la place de la voiture en ville, Paris va créer une zone apaisée dans les premiers arrondissements de la capitale pour limiter la circulation par exemple. Retrouvez notre précédent article pour en savoir plus : https://www.desbrasenplus.com/actualites/Demenagement-autorisation-stationnement-Paris

Ensuite, la guerre en Ukraine, et les tendances inflationnistes rendent fébrile la confiance des ménages en l’avenir. Selon le baromètre Odoxa pour BFM Business, Challenges et Abeille Assurances, plus des trois quarts des Français déclarent être "moins confiants" pour l'avenir de la situation économique du pays. La montée du prix des carburants est un indicateur qui a mis un coup de froid sur le budget des Français.  Quand on déménage en périphérie pour une maison, le poste « voiture » du budget est bien à calculer avant de réaliser la démarche.

Enfin, les taux d’intérêts pour un emprunt immobilier augmentent en 2022. Pour un crédit de 300 000€ sur 25 ans, le taux d’intérêts moyen est passé de 1,5% au deuxième trimestre 2022 à 1,9% en mars.

Cette hausse de 0,4% correspond à 100€ par mois sur la mensualité totale du crédit. (Source : Vousfinancer pour BFM TV)

Pour conclure notre enquête, rendez-vous à la rentrée prochaine pour savoir si l’engouement pour la ruralité va se poursuivre. Chez Des bras en plus, beaucoup de nos clients ont effectué leur déménagement de Paris, vers des villes moyennes, sans pour autant s’éloigner des métropoles.

Trustpilot